woensdag 4 juni 2014

Est-ce la fin du Storyboard ?

Il y a quelques années d’ici, j’entendis pour la première fois aux Etats-Unis : "le storyboard, c’est superflu et c’est une perte de temps".
J’écoutai les arguments qui ne me convainquirent guère et pensai que cela arriverait un jour ou l’autre. Et c’est ce qui s’est produit puisque cela a été évoqué par certains en Europe.

Plus je discute avec des opposants du storyboard, plus je suis persuadé de son utilité, de sa force et de son gain de temps. Dans le flux du modèle ADDIE, il est pour moi impensable de sauter l’étape du storyboard car cela porterait préjudice à l’efficacité, le rendement, la justesse et la qualité de celui-ci. Cela donnerait de l’e-learning une mauvaise image auprès de groupe d’intérêt et/ou groupes cible alors qu’il s’agit d’une forme d’apprentissage doté d’une grande force et d’un énorme potentiel. J’insiste toujours sur ce point auprès des entreprises lors de missions d’intégration de l’e-learning dans leur politique de formation. C’est dans cette optique que j’ai mis au point la Global E-learning approach.

Un bon conseil : mettez la main sur un bon scénariste de storyboard et vous augmenterez le rendement de votre approche e-learning ou blended learning. Grâce à elle ou à lui, non seulement la qualité et le rendement de vos modules e-learning augmenteront mais le coût et le temps de collaboration avec des partenaires externes diminueront aussi. Dans tous les cas, votre rendement en bénéficiera.

Si vous souhaitez de plus amples informations sur une formation de 2 jours en storyboarding, cliquez ici. Le storyboarding est un art que vous aussi pouvez apprendre.

Vive le storyboard!

Geen opmerkingen:

Een reactie plaatsen