vrijdag 30 november 2012

Serious Games: plus qu’un jeu !

L’appellation « Serious games » fait trembler bon nombre de responsables et de membres de comité de direction. Ceux-ci pensent en effet que jouer n’est pas pour leur entreprise car cela ne rime pas avec sérieux et professionnalisme. La formation, oui, jouer, non ! Pourtant, nous avons appris tellement de choses en jouant depuis que nous sommes nés !

Aujourd’hui, j’étais dans une entreprise de 750 employés. Le directeur RH m’expliquait comment la formation se déroulait au sein de l’entreprise. A mon tour de trembler: des formations classiques dont la forme est largement éprouvée, aucune formation axée sur l’évaluation, aucun e-learning, aucun apprentissage mixte (blended learning)… Et concernant l’évaluation de ces formations : le néant !

Après cet entretien (que j’avais obtenu afin de vanter les mérites du serious game), la première réflexion qui me vint à l’esprit fut: « Vit-on en 2012 ou suis-je monté dans la machine à remonter dans le temps du professeur Barabas? ». Mais je me tut et ravalai mes mots.

Lorsqu’il me demanda si tout allait bien, je répondis : « moi ça va mais il existe un réel problème de fond dans votre politique de formation ». Le blanc qui s’installa alors joua en ma faveur. Après quelques secondes de tension palpable, je commencai mon argumentation visant à intégrer les Serious Games dans la politique de formation de l’entreprise. Construisant sur l’offre typiquement en présentiel en formations de manangement et de communication – présent au sein de l’entreprise depuis 20 ans – je parvenais à démontrer que les Serious Games ne font pas seulement gagner de l’argent mais augmentent aussi le rendement de la formation et sont plus efficaces. Le manager RH étant tout oreilles en avait l’air de commencer à se rendre compte que les Serious Games sont beaucoup plus qu’un jeu, bien qu’il avait toujours ses objections.

La force d’un Serious Games – qui, depuis peu, grâce à un premier outil auteur, peut être développé au seuin de l’entreprise même pour un prix démocratique – se situe sur différents plans : d’un côté l’effet de jouer fait en sorte que l’apprenant oublie qu’il est en train d’apprendre et qu’il trouve à nouveau du plaisir dans l’acte d’acquérir des connaissances, et d’autre côté le Serious Games est un outil d’évaluation pluri-dimensionel pour des aspects de communication.

Si vous voulez en savoir plus ? Cliquez ici pour me contacter pour une démo ou plus de renseignements..

Geen opmerkingen:

Een reactie plaatsen